Réjoui

La petite Léanne n’est pas très épaisse à ses 13 secondes de vie, il y a plus d’un an:  1,745kg.
Avec le minois de travers malmené par l’obstétricien, elle me réjoui; son poing gauche fermé, en l’air, m’inspire une farouche volonté d’en découdre, pour vivre. Son tortionnaire ferait moins le malin si elle pesait 50 kg de plus! M’est avis qu’il aurait tôt fait de se prendre une beigne; elle va avoir du caractère la petite!

Cette photo est de Christian Berthelot, qui a réalisé une superbe série d’images,  « César« , d’enfants nés par césarienne, tous aux premières secondes de leur vie.
Certains sont dérangés de voir la vie jaillir de la sorte. Je ne trouve pas ces photos « glamour », c’est certain. Mais elles sont criantes de vie. De vie sans  Photoshop…

Christian_Berthelot_Leane© Christian Berthelot

4 réponses sur “Réjoui”

  1. Le ténu passage entre le ventre de la maman et le monde des Hommes.
    Des traces de ce qui a permis à la vie de se construire et que nous n’avons pas toujours envie de voir pas encore éliminées pour rendre l’enfant « présentable ».
    Le traitement des photos expliqué par C.Berthelot qui donne une impression de « monde à part », de quelques instants à part…

    J’aime beaucoup.

    C.Berthelot dit qu’un livre sera peut-être tiré de cette série, j’aimerai bien…

  2. Au fait!!!!
    Que son minois soit ponctuellement malmené par cet homme qui l’amène de mains expérimentées vers sa vie à venir…soit! Il a tellement à gérer à ce moment là qu’il n’a certainement pas vu qu’il lui pétait son premier portrait…accessoire…

    MAIS JE M’INSURGE!!!!! Pas un tortionnaire!!!!!!!

    Tout à l’inverse… Cette naissance qui s’annonçait difficile pour une ou de multiples raisons qui ont fait prendre la décision de pratiquer la césarienne, cette naissance donc se passe pour Léanne de manière beaucoup moins violente que de passer des heures la tronche coincée entre les os du bassin de sa mère avec éventuellement le cordon autour du cou qui se serre un peu plus à chaque contractions…imagine le minois à la sortie!
    Alors, moi, m’est avis (! 😉 ) que cet homme, ce serait plutôt son sauveur, son premier bienfaiteur à l’aube de ce monde…(j’en rajoute un peu, mais à peine et c’est pour compenser! Tu vois, quand il va nous lire!!!!!)

    1. Oui… Je comprends. Et je suis d’accord. Entièrement. Tortionnaire est un mot injuste et trop fort. Mais je me mets à la place de la gosse qui n’a rien demandé à personne, qui ne sait pas ce qui lui arrive, n’a aucune idée (a priori) de ce qu’elle fait ici. Je l’imagine, comme tout être vivant agressé, tendue comme un élastique, prête à mettre en pièces tout ce qui bouge autour d’elle…
      Ce n’est qu’un ressenti brut de décoffrage. Une interprétation sûrement infondée, voire rocambolesque; c’est la mienne, chargée d’émotion…
      C’est une bien belle image que ce portrait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *