Entiché

Entiché.
De l’île de sein.


Vue du grand phare, phare de Goulenez
Île de Sein. Vue du grand phare, phare de Goulenez.



8km de la pointe du Raz, 1/2 km2  (50 Ha), 1,5 m d’altitude moyenne, point culminant à environ 9m. Ce bout de landes et de rochers en plein milieu de l’océan, est bien peu de chose quand la mer et le vent se déchainent. Et pourtant, elle se défend, fort bien d’ailleurs.

L’île de Sein est plate comme une limande.  Autant dire que le vent n’est guère gêné quand il décide de forcir. La mer ne le serait guère aussi, sans les digues protectrices, quand la houle s’emballe.

Les rues du village sont étroites. Certaines très étroites. Les maisons sont ramassées les unes contre les  autres, tassées, pour résister…

L’île de Sein est une concentration de belles lumières. Où que tu ailles, tu auras toujours des couleurs saisissantes, et curieusement, rarement les mêmes. Si tu t’ennuies sur l’île avec ton appareil photo, vends-le ou achète-toi des yeux! Sur Sein, tu cliques au pif et c’est beau!

Si en plus la mer est joueuse, alors là, mais alors là, tu exultes! Dans les embruns, la lumière s’irise, le tapage des rouleaux te pénètre, l’écume mousse, la vague change dix fois de couleur…

Et je ne te parle là que de la nature…
Parce que sur l’île, il y aussi des habitants. Une grosse centaine.

Ce sera pour un autre billet. Il y a trop à dire. Parce que les gens sur l’île, comment dire… C’est mieux qu’à la maison. Les gens à l’île, à moins de faire le gros con qui a tout vu tout fait, ils t’accueillent.  Sur l’île de Sein, tu frimes pas. Ou alors pas longtemps…

Une réponse sur “Entiché”

Répondre à &papiers Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *