Trampoline

C’est un genre de chahut, que j’aime artistique, riant et joli….

  1.  C’est parler de la liberté du corps. Liberté de mouvement, liberté de déplacement.
  2.  C’est aller à l’encontre de l’injonction du lisse, des « améliorations » photoshopées, et de la vie en général qui rejette toutes  « originalités », surpoids, âges avancés, malformations…
  3.  C’est aussi reconnaître le corps humain en tant que tel et non comme un outil promotionnel mercantile.
  4.  C’est encore désexualiser la nudité. Laissant le sexe à une relation particulière, et la nudité à la vie, au naturel, au beau. À la liberté …
  5.  C’est enfin, ne plus jouer avec cette pudibonderie toxique et délétère qui interdit la vision d’un sein de fille,  mais banalise les images de violence, de guerre, de malheur, tout en surfant sur l’érotisme pour vendre parfums, automobiles et autres vacances de rêves… 

L’idée est de montrer comment un corps « dérangé » par l’apesanteur ou l’écrasement,  dans des poses pas voulues et en relative insécurité, peut être esthétique, voire charmant.

Le travail en cours sur le Trampoline est visible ici : trampoline.photo